8 – Im…possible, des possibles

Je vous cite un refrain que les moins de trente ans ne semblent pas connaître, il s’agit de Sheila qui fut l’interprète en 1967 de « Impossible n’est pas français » dont le premier couplet est une invitation à persévérer malgré les difficultés autrement dit « après l’effort, le réconfort ».

« Bien souvent les gens ont le tort

De vous décourager

En vous critiquant toujours,

Avant de commencer

S’il fallait tous les écouter

Mais on ne ferait jamais rien

et j’ai envie de leur rappeler

Une phrase que j’aime bien »

Et puis voici en parallèle un extrait philosophique de Jacques Derrida

« Affirmer qu’une chose est possible, c’est connaître les conditions de sa réalisation. Il suffit alors de remplir ces conditions et de s’y tenir pour que le possible devienne réalité. Nous suivons ainsi un protocole pré-établi qui tient l’imprévisible, l’inattendu à distance. » Cela répond ainsi à un souhait voir un désir de sécurité ou bien de conserver un certain confort quel qu’il soit. Par déduction, on suppose que ce qui n’est pas prévisible est donc impossible.

Pour Derrida1 donc, « l’impossible n’est pas l’opposé du possible, c’est au contraire, et aussi paradoxale que celui puisse paraître, ce qui permet d’ouvrir l’espace de la possibilité, et donc, de la décision. »

Dans cette réflexion du philosophe, c’est la notion d’incertitude, de doute qui est mise en avant et si les conditions matérielles ne peuvent être garanties alors il est peut être nécessaire de revoir ces conditions pour « attendre » l’événement2 celui de l’« à-venir » susceptible d’orienter une nouvelle manière de pensée et donc de faire.

Alors, Alors, laissez donc Im…possible vous orienter vers d’autres possibles où vos pensées vous inviteront à envisager une nouvelle manière de faire, d’agir pour faire comme ceux avant vous.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » – Marc Twain (1835-1910)

1Jacques Derrida, philosophe (1930-2004)

2L’événement : ce qui arrive d’une manière inattendue et que l’on ne peut donc pas prévoir

Un commentaire sur « 8 – Im…possible, des possibles »

  1. À l’impossible nul n’est tenu…
    Oui le champ des possibles doit rester »ouvert »quoi qu’il en soit…
    Car sinon,à quoi bon?

    Merci à vous en tous cas, à votre aide pour cette Année,me concernant.
    Je me permets de vous souhaiter une fin d’année à votre goût!
    Et je vous dis à bientôt.

Répondre à Valérie Delille Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *