2 – Préambule

Hédoniste1 du savoir, autrement dit apprendre pour le plaisir de m’enrichir, de me cultiver à ma guise, à mon rythme, j’ai lu des dizaines et des dizaines d’ouvrages sur des sujets aussi divers que variés et j’espère ne pas en avoir fini avec cela. Je me suis abonnée à des revues traitant de psychologie, j’ai assisté à des réunions, conférences sur des sujets liés aux sciences humaines, etc…

Il me semble que la connaissance de soi passe également par la connaissance tout court. Que la connaissance de soi passe par la curiosité, l’intérêt que nous portons à ce qui nous entoure, à la vie en générale. Et, si je me permets aujourd’hui de proposer un extrait de celles-ci, c’est que je souhaite donner envie à tous ceux qui le souhaitent de prolonger, d’approfondir, d’élargir, d’agrandir la route de leur savoir pour la lecture d’ouvrages qui feront sens en eux et pour eux.

Alors, promenez-vous dans les allées d’une bibliothèque, d’une médiathèque, d’une librairie ou tout autre endroit où vous pourrez choisir un thème, un livre ou un ouvrage qui vous convient le mieux, qui correspondra à vos besoins du moment. Pour vous guider, voici la liste des catégories d’ouvrages dans lequel j’ai puisé mes connaissances d’hier et d’aujourd’hui:

  • Philosophie

  • Psychologie clinique et psychopathologie

  • Psychologie des émotions

  • Analyse transactionnelle

  • Programmation Neuro-linguistique

  • Thérapie Comportementale et Cognitive

  • Clinique du travail

  • Gestion des compétences

  • Hypnose humaniste

  • Thérapie Symbolique Avancée

  • Interprétation des rêves

  • etc.

Cette liste reste ouverte, car tant que je pourrai me délecter d’une nouvelle méthode, d’un nouveau processus, je le ferai. Cela me permettra de le transformer en un outil pédagogique ou thérapeutique afin d’aider et d’accompagner les personnes à se découvrir ou à se re-découvrir.

1Partisan (du savoir, de la connaissance) par le plaisir

Un commentaire sur « 2 – Préambule »

  1. Merci pour vos écrits qui ressemblent tant à ce que vous nous prodiguez;car je compare volontairement votre action en tant que thérapeute à un soin de l’âme.
    Le mot peut paraitre trop excessif mais la Vie sans excès(avec modération;))est-elle vraiment la Vie?
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.